Sylvia Aquereburu et l'intelligence émotionnelle

12/03/2012
Sylvia Aquereburu et l'intelligence émotionnelle

L'association des femmes chefs d'entreprise du Togo (AFCET) fête son Xe anniversaire.

L'AFCET, sorte de lobby, entend peser auprès des décideurs politiques pour qu’ils accordent aux femmes les mêmes droits qu’aux entrepreneurs de la gente masculine.

Les pesanteurs culturelles sont encore un obstacle, concède la présidente de l’organisation, l’avocate Sylvia Aquereburu (photo).

Republicoftogo.com: Est-il aisé d’être une femme chef d'entreprise au Togo ?

Sylvia Aquéréburu: Une femme chef d'entreprise a quasiment les mêmes difficultés qu'un homme. A cela s'ajoutent, les pesanteurs culturelles inhérentes. 

Nous avons toutefois des atouts. En tant que femmes, nous abordons les affaires avec une sensibilité que les hommes n'ont pas. C'est cela l'intelligence émotionnelle. C’est une force et une source de réussite.

Republicoftogo.com: Dix ans d'AFCET, c’est l’heure du bilan

Sylvia Aquéréburu: Un long chemin a été parcouru. 

Nous militons pour une évolution économique du Togo. Nos actions ont fait bouger les choses. Les membres de notre association sont désormais associés à toutes les grandes discussions comme le dialogue social. C’est logique car au Togo les femmes jouent un rôle majeur dans le secteur du commerce et des affaires.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.