Time for business

13/11/2015
Time for business

Lomé, nouveau carrefour commercial en Afrique de l'Ouest

La semaine prochaine sera dominée par les questions économiques et commerciales.

La 41e Assemblée générale de la conférence permanente des chambres consulaires africaines et françaises (CPCCAF) se déroule en effet dans la capitale togolaise du 18 au 22 novembre.

140 délégués représentants 26 chambres africaines, 1 chambre belge, et 13 chambres françaises ont confirmé leur participation, a indiqué vendredi Germain Essohouna Meba, le président de la CCIT (Chambre de commerce et d’industrie du Togo).

Parallèlement à cette rencontre, une convention d’affaires, réalisée en partenariat avec la Maison de l’Afrique, permettra aux entreprises togolaises de rencontrer des partenaires venus d’Afrique et d’Europe. 129 représentants de sociétés du Bénin, du Burkina-Faso, de RDC, de Tunisie, de France et de Belgique seront attendus.

Enfin, la 4e Foire régionale de l’Intégration de l’UEMOA ouvrira ses portes dans juste une semaine.

M. Meba a également annoncé la signature d’une convention entre la CCIT et HEC pour la formation des hauts dirigeants d’entreprises togolaises.

Informations complémentaires

Convention d'affaires Togo.pdf 729,25 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.