Togo-Belgique : nouvel axe de coopération

18/04/2017
Togo-Belgique : nouvel axe de coopération

Bernadette Legzim-Balouki

L’Africa Belgium Week s’est ouvert mardi à Genval, une ville située dans le Brabant wallon (23km de Bruxelles).

Cette événement à caractère économique est organisé par Africa Rise, un organisme belge qui a pour vocation de faciliter les contacts entre les entrepreneurs européens et leurs homologues africains et de participer à l'émergence économique et sociale du continent africain.

Le Togo en est l’invité d’honneur.

Plusieurs personnalités ont fait le déplacement de Lomé parmi lesquelles Ignace Clomegah, le conseiller économique du chef de l’Etat, Bernadette Legzim-Balouki, la ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé, et Marc Ably-Bidamon, le ministre des Mines et de l’Energie.

Egalement présents le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) Germain Meba et le patron des patrons Laurent Coami Tamegnon.

Ce forum économique qui se déroule jusqu'au 20 avril rassemble des chefs d’entreprise, des décideurs politiques, des chefs de gouvernement venant d’Europe, d’Afrique et du reste du monde. 

Les échanges économiques entre la Belgique et le Togo sont encore modestes. Ce rendez-vous a l’ambition de créer les bases d’un nouvel axe de coopération.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.