Togo Incorporated

29/05/2013
 Togo Incorporated

A l’instar de l’Afrique du Sud, de la Russie, de l’Argentine, du Costa Rica ou d’Abu Dhabi, le Togo s’est doté en 2011 d’un Conseil présidentiel pour l’investissement. Le « Togo Presidential Investment Advisory Council » (TPIAC) est un cercle de réflexion et de proposition, une sorte de Think Thank, composé de personnalités internationales du monde de la finance et des affaires chargées de conseiller, de proposer et d’orienter le chef de l’Etat et le gouvernement en matière d’investissement et de politique de réformes.

De ces échanges est né le projet de créer la société ‘Togo Invest Corporation’, une structure au capital de 20 milliards de Fcfa destinée à prendre des participations dans les entreprises publiques. L’idée est de développer ces sociétés, de les rendre profitables pour participer à la relance de l’économie. Des investisseurs privés pourront également participer au tour de table.

Ce n’est pas un Fonds souverain dont la vocation serait d’investir à l’étranger, mais de participer pleinement au développement du Togo

Mardi s’est déroulé le premier conseil d’administration de TIC en présence du président Faure Gnassingbé, de membres du gouvernement et du TPIAC

Le chef de l’Etat a identifié les secteurs prioritaires, l’extension du réseau ferroviaire et d’électricité et l’exploitation du potentiel que représentent les mines.

Informations complémentaires

TOGO INVEST COMMUNIQUE.pdf 193,71 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.