Tourisme : l'OMT va aider à la relance du secteur

29/05/2009
 Tourisme : l'OMT va aider à la relance du secteur

Comment relancer le tourisme au Togo. C'est la question que se pose le ministre Batienne Kpabré-Sylli. Pas évident dans un contexte de crise économique internationale et de cherté des billets d'avion qui rend tout déplacement vers Lomé prohibitif. Les autorités ont décidé de se faire conseiller par les experts de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT). Jacques Carol (photo), l'un des membres de l'OMT, est dans le pays depuis quelques jours pour aider le ministère à élaborer un plan stratégique de relance du secteur. Il a rencontré les responsables politiques et les acteurs de la filière : associations d'hôteliers, restaurateurs, agences de voyages, etc…

Vendredi, il doit s'entretenir avec les partenaires en développement (Pnud, UE, BM).M. Carol visitera également plusieurs sites dans le Kloto et dans la région des Lacs.

L'industrie touristique s'est effondrée dès le déclenchement des troubles politiques au début des années 90 ; parallèlement, les hôtels, faute d'entretien et de rénovation, se sont rapidement dégradés.

Le gouvernement a entrepris de relancer le secteur. Il entend, dans un premier temps, privilégier le tourisme d'affaires et de conférences avant de s'attaquer au marché des particuliers et à celui de l'écotourisme, très prisé par les Européens.

L'obstacle demeure toutefois le transport aérien depuis l'Europe. Beaucoup trop cher pour offrir des packages abordables. La solution passera sans doute par l'arrivée de vols charters.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo grappille un petit point

Sport

La FIFA a publié jeudi son classement mensuel. Le Togo gagne un point. Il se retrouve à la 128e place au plan mondial.

Renforcement des capacités militaires des pays membres

Cédéao

La 38e réunion ordinaire du Comité des chefs d’état major de la Cédéao s’est achevée mercredi à Lomé.

Un PC bon marché fabriqué au Togo

Tech & Web

Des déchets informatiques utilisés pour fabriquer un ordinateur. Voilà un cycle vertueux.

Exportateur et pollueur

Faits divers

Lors d’un contrôle effectué le 13 avril dernier au port de Sète, les douaniers se sont intéressés à deux semi-remorques en partance pour le Togo. Et là, surprise.