Tout compte fait

13/04/2012
Tout compte fait

Les industries extractives ont versé à l’Etat togolais plus de 31 milliards de Fcfa en 2010, mais celui-ci affirme n’avoir perçu que 29 milliards. Des données contenues dans le rapport ITIE (Initiative pour la Transparence des Industries Extractives), à laquelle le Togo espère adhérer prochainement.

C’est la première que des informations de ce genre sont publiées ; elles manifestent la volonté des autorités de jouer le maximum de transparence dans ce secteur.

Le rapport relève des imperfections et des dysfonctionnements, notamment un différentiel d’un milliard environ entre les montants versés et ceux encaissés par le Trésor public. L’argent ne s’est pas volatilisé, il a simplement été mal affecté dans la comptabilité publique.

Toute la démarche du gouvernement et son souhait de devenir membre de l’ITIE répond justement à la nécessité de corriger ces erreurs et d’offrir à l’avenir des comptes clairs et justifiées au centime près.

Les industries extractives contribuent à hauteur de 10% au PIB.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Six grandes villes bénéficiaires d'un nouveau projet de développement

Développement

La Banque mondiale va investir 30 millions de dollars dans le projet d’infrastructure et de développement urbain (PIDU).

Combattre les causes premières de la pauvreté

Développement

Un segment ministériel du Forum politique de haut-niveau sur le développement durable s’est ouvert hier à New York.

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.