Tout compte fait

13/04/2012
Tout compte fait

Les industries extractives ont versé à l’Etat togolais plus de 31 milliards de Fcfa en 2010, mais celui-ci affirme n’avoir perçu que 29 milliards. Des données contenues dans le rapport ITIE (Initiative pour la Transparence des Industries Extractives), à laquelle le Togo espère adhérer prochainement.

C’est la première que des informations de ce genre sont publiées ; elles manifestent la volonté des autorités de jouer le maximum de transparence dans ce secteur.

Le rapport relève des imperfections et des dysfonctionnements, notamment un différentiel d’un milliard environ entre les montants versés et ceux encaissés par le Trésor public. L’argent ne s’est pas volatilisé, il a simplement été mal affecté dans la comptabilité publique.

Toute la démarche du gouvernement et son souhait de devenir membre de l’ITIE répond justement à la nécessité de corriger ces erreurs et d’offrir à l’avenir des comptes clairs et justifiées au centime près.

Les industries extractives contribuent à hauteur de 10% au PIB.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.

Talents maison

Culture

Le groupe Toofan et l’artiste Almok sont nominés pour l'Afrimma, une compétition qui récompense les meilleurs artistes d’Afrique.