Tout compte fait

13/04/2012
Tout compte fait

Les industries extractives ont versé à l’Etat togolais plus de 31 milliards de Fcfa en 2010, mais celui-ci affirme n’avoir perçu que 29 milliards. Des données contenues dans le rapport ITIE (Initiative pour la Transparence des Industries Extractives), à laquelle le Togo espère adhérer prochainement.

C’est la première que des informations de ce genre sont publiées ; elles manifestent la volonté des autorités de jouer le maximum de transparence dans ce secteur.

Le rapport relève des imperfections et des dysfonctionnements, notamment un différentiel d’un milliard environ entre les montants versés et ceux encaissés par le Trésor public. L’argent ne s’est pas volatilisé, il a simplement été mal affecté dans la comptabilité publique.

Toute la démarche du gouvernement et son souhait de devenir membre de l’ITIE répond justement à la nécessité de corriger ces erreurs et d’offrir à l’avenir des comptes clairs et justifiées au centime près.

Les industries extractives contribuent à hauteur de 10% au PIB.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné.