Tout compte fait

13/04/2012
Tout compte fait

Les industries extractives ont versé à l’Etat togolais plus de 31 milliards de Fcfa en 2010, mais celui-ci affirme n’avoir perçu que 29 milliards. Des données contenues dans le rapport ITIE (Initiative pour la Transparence des Industries Extractives), à laquelle le Togo espère adhérer prochainement.

C’est la première que des informations de ce genre sont publiées ; elles manifestent la volonté des autorités de jouer le maximum de transparence dans ce secteur.

Le rapport relève des imperfections et des dysfonctionnements, notamment un différentiel d’un milliard environ entre les montants versés et ceux encaissés par le Trésor public. L’argent ne s’est pas volatilisé, il a simplement été mal affecté dans la comptabilité publique.

Toute la démarche du gouvernement et son souhait de devenir membre de l’ITIE répond justement à la nécessité de corriger ces erreurs et d’offrir à l’avenir des comptes clairs et justifiées au centime près.

Les industries extractives contribuent à hauteur de 10% au PIB.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.