Tout compte fait

13/04/2012
Tout compte fait

Les industries extractives ont versé à l’Etat togolais plus de 31 milliards de Fcfa en 2010, mais celui-ci affirme n’avoir perçu que 29 milliards. Des données contenues dans le rapport ITIE (Initiative pour la Transparence des Industries Extractives), à laquelle le Togo espère adhérer prochainement.

C’est la première que des informations de ce genre sont publiées ; elles manifestent la volonté des autorités de jouer le maximum de transparence dans ce secteur.

Le rapport relève des imperfections et des dysfonctionnements, notamment un différentiel d’un milliard environ entre les montants versés et ceux encaissés par le Trésor public. L’argent ne s’est pas volatilisé, il a simplement été mal affecté dans la comptabilité publique.

Toute la démarche du gouvernement et son souhait de devenir membre de l’ITIE répond justement à la nécessité de corriger ces erreurs et d’offrir à l’avenir des comptes clairs et justifiées au centime près.

Les industries extractives contribuent à hauteur de 10% au PIB.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les touristes en quête d'authenticité

Tourisme

L’Agence égyptienne de partenariat pour le développement organise depuis le début de la semaine au Caire un atelier de formation sur l’écotourisme.

Le PNUD offre de la mobilité au HCRRUN

Coopération

Des véhicules 4X4 viennent d'être offerts au Haut Commissariat pour faciliter le processus d'indemnisation. 

Semences israéliennes pour tomates togolaises

Coopération

Le Togo et Israël renforcement leur coopération dans la recherche agricole. Les tests sur la tomate s'annonce très encourageants.

Guinée Bissau : la Cédéao brandit la menace de sanctions

Cédéao

Faute d'avoir respecté ses engagements vis à vis de la Cédéao, la Guinée Bissau pourrait être sanctionnée par l'organisation régionale.