Tout le personnel de la Zone franche bénéficie de salaires revalorisés

15/02/2013
Tout le personnel de la Zone franche bénéficie de salaires revalorisés

Des sociétés installées en Zone franche ne respecteraient pas la convention collective signée en octobre 2012. C’est ce qu’affirment certains syndicalistes. Faux répond Laurent Coami Tamégnon (photo), le président de l’Association des sociétés de la zone franche (ASOZOF).

« La totalité des 11.000 travailleurs bénéficient bien de la nouvelle grille salariale , précise-t-il dans un entretien à Republicoftogo.com

Republicoftogo.com : La convention collective est-elle réellement appliquée ?

Laurent CoamiTamégnon : Evidemment ! Je vous rassure, la convention est mise en application depuis le 1er janvier 2013.

Republicoftogo.com : Avez-vous la certitude que toutes les entreprisses payent leurs salariés selon les nouvelles bases ?

Laurent Coami Tamégnon: Tout le monde est au pas, je puis vous l’assurer. Il peut y avoir ici ou là des incidents isolés, mauvaise foi de certains employés, jours de retard décomptés, par exemple, mais d’une façon générale, toutes les entreprises de la Zone franche au Togo respectent scrupuleusement la grille salariale et certaines payent même au dessus de ce qui est prévu par la convention collective. 

Republicoftogo.com : Comment se portent les entreprises implantées en Zone franche ?

Laurent Coami Tamégnon: La situation n’est pas facile pour les 63 opérateurs. Ils sont confrontées à un certain nombre de problèmes pratiques comme celui du transport des conteneurs désormais limités à un seul par camion. Les fabricants de sacs plastiques doivent s’adapter à la nouvelle réglementation en produisant du biodégradable ; il y a aussi les problèmes de délestage et la concurrence sérieuse à l’international avec les produits chinois. Ce sont là quelques exemples.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.