Tout sur le nouvel aéroport avec le patron de l’ANAC

26/12/2011
Tout sur le nouvel aéroport avec le patron de l’ANAC

Gnama Latta (photo), le directeur général de l'Agence nationale de l'aviation civile (ANAC) et ministre de la Sécurité, est un homme heureux. Le projet de nouvel aéroport à Lomé se concrétise enfin avec le premier coup de pioche donné lundi par le président Faure Gnassingbé. Il a été associé de près au projet dont il donne ici les détails.

Republicoftogo.com: Comment va se présenter le futur aéroport de Lomé ?

Gnama Latta: Il s'agit de construire une nouvelle aérogare de 21.000 m2 comprenant deux niveaux. Conformément aux termes de référence, le bâtiment devra être de catégorie C selon les critères IATA ; c’est à dire offrir une qualité de service, un flux stable, une attente acceptable aux contrôles et une grande qualité de confort.

Il sera installé 3 rampes munies de passerelles télescopiques mobiles pour un accès direct aux avions.

Il y aura également des salons VIP de haut standing, des bureaux et des boutiques hors-taxes de luxe. Le projet prévoit la réhabilitation du terminal existant, y compris les accès à l'aéroport ainsi que l'extension du parking auto.

S’agissant de la circulation des avions, une axe Nord-Ouest sera construit pour relier les deux seuils de piste; il est enfin prévu l’extension du tarmac pour accueillir quatre gros porteurs en plus des capacités actuelles et des avions qui seront « au contact », c’est à dire reliés par les passerelles télescopiques. 

Le secteur fret sera aussi réhabilité et agrandi pour assurer un traitement d'environ 50.000 tonnes par an ; contre 10.000 actuellement. 

La modernisation de l’aéroport de Lomé est une nécessité. De plus en plus de compagnies utilisent la plateforme. Il y a bien sûr Asky avec ses nombreux vols quotidiens, mais également Ethiopian Airlines qui souhaite faire du Togo son Hub ouest-africain. Il était donc urgent de démarrer les travaux au plus vite.

Republicoftogo.com: On parle aussi d’un hôtel sur le site de l’aéroport

Gnama Latta: C’est exact. L'hôtel sera à proximité de l'aérogare pour accueillir les passagers en transit ou ceux qui viennent à Lomé pour tourisme ou affaires. Il aura une capacité d’une centaine de chambres et 6 suites avec piscine tennis, restaurants, salles de conférence et un Spa.

Republicoftogo.com: Confier les travaux à des entreprises chinoises est-il un gage de qualité ?

Gnama Latta: Les deux sociétés retenues, CACC et WIETEC n'ont pas été choisies au hasard, mais à la suite d'un appel d'offre international. 

Elles sont spécialisées dans la conception et la construction d’aéroports comme ceux de Brazzaville (Congo), de Port Louis (Ile Maurice), de Luanda (Angola) et de Moroni (Comores).

Ces deux sociétés ont déjà commencé les travaux de terrassement ; tout devrait être achevé dans 24 mois. 

Permettez-moi de conclure en remerciant le chef de l'Etat pour son esprit visionnaire. C’est lui qui a souhaité, dès son arrivée au pouvoir, doter le Togo d’un aéroport moderne à même de répondre à l’expansion du trafic.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.