Trafic plus fluide à Lomé

04/01/2008
Trafic plus fluide à Lomé

Le Togo s'apprête à lancer au cours du premier trimestre 2008 la construction de deux échangeurs et dédoublements sur le tronçon Aflao-Hilacondji-Frontière Bénin, l'un au rond point du Port de Lomé et l'autre au carrefour CIMTOGO. Des passages supérieurs de 13 et 47 mètres, des emprises minimales de 200 et 150 mètres et un rayon extérieur minimal d'une boucle de 35 mètres y sont prévus.

Dans la même période, le projet de réhabilitation des routes nationales n°2 et n°3 sera lancé. Le tronçon Aflao-Avepozo long de 19,5 km sera transformé en une double chaussée expresse de 10,5 mètres de large, soit 2x3 voies de 3,5 mètres chacune, avec un terre plein central de 1 à 5 mètres, deux bandes cyclables de 2 mètres chacune et de deux trottoirs  de 2 mètres chacun.

La chaussée sera assainie et dotée d'un système adéquat de drainage des eaux pluviales et un soin particulier sera apporté à l'aménagement des grands carrefours et parkings, à l'éclairage public et à la signalisation et sécurité routières.

Depuis décembre 2007, des travaux de dégagement des emprises retenues pour la réalisation de ces projets sont entrepris.

L'amélioration des infrastructures routières reste une priorité des nouvelles autorités togolaises depuis que le déplacement urbain est devenu un casse-tête pour les Loméens.

Ces projets sont financés en partie par la Banque islamique de développement (BID), la Banque d'investissement et de développement de la Cédéao et la Banque ouest africaine de développement (BOAD).

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !