Turbulences à l' Asecna

14/12/2007
Turbulences à l' Asecna

Une réunion extraordinaire du Comité des ministres de tutelle de l'Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna), s'est ouvert vendredi à Libreville, sur fond de grave crise au sein de l'organisation. Ce comité doit examiner la situation créée par les décisions de Madagascar de se retirer de l'Asecna et de l'intention du Sénégal de faire de même. "Il en va du destin de l'Asecna" a confié un haut responsable de l'Agence.

"Nous sommes à la croisée des chemins. La survie de ce bel instrument communautaire, dont nous sommes fiers, dépendra de notre capacité à inventer l'avenir", a déclaré le ministre gabonais des Transports et de l'Aviation civile, Pierre-Claver Maganga Moussavou, président en exercice du Comité, en ouvrant les travaux.Les autorités malgaches ont fait part de leur décision le 18 octobre. Le retrait de Madagascar sera effectif à partir de mai 2008, après expiration d'un préavis de six mois.

Madagascar a promis de réexaminer la question de son retrait lors d'une visite d'une délégation de ses dirigeants à Antananarivo, selon l'Asecna, mais n'a pas envoyé de délégation à Libreville.

Le Sénégal, après avoir constaté "des insuffisances" dans la gestion de l'Asecna, avait à son tour annoncé le 15 novembre sa décision de reprendre la gestion de son espace aérien et de créer une agence sénégalaise de sécurité aérienne.

Dakar a finalement annoncé la "suspension" de son retrait mais a réclamé un audit de l'Agence dont les résultats conditionneront "son retour dans l'Asecna ou son retrait définitif".

Dans le passé, le Mali et la Centrafrique avaient quitté l'agence mais l'avaient réintégrée quelques années plus tard.

Fondée en 1959, l'Asecna est notamment chargée du contrôle de la circulation aérienne, du guidage des avions et de la transmission des informations de vol et météorologiques dans un espace aérien de 16 millions de km2, soit 1,5 fois l'Europe. Elle gère également l'approche et l'atterrissage des avions sur les 27 aéroports communautaires.

L'Asecna regroupe le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Centrafrique, les Comores, le Congo, la Côte d'Ivoire, le Gabon, la Guinée Bissau, la Guinée équatoriale, Madagascar, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, le Tchad le Togo, ainsi que la France - qui dispose d'aéroports à Mayotte et La Réunion.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Guinée Bissau : la Cédéao brandit la menace de sanctions

Cédéao

Faute d'avoir respecté ses engagements vis à vis de la Cédéao, la Guinée Bissau pourrait être sanctionnée par l'organisation régionale.

La transformation numérique est lancée

Tech & Web

Depuis jeudi, les étudiants des universités publiques disposent d’une connexion internet Wi Fi haut débit. Accès disponible dans les salles de cours et sur le campus.

Mauvaise chute

Sport

Les Eperviers du Togo chutent lourdement au dernier classement FIFA publié jeudi. Cinq points de moins.

Le pape du riz hybride va accueillir de nouveaux stagiaires

Coopération

L’université agronomique de Changsha (Chine) va proposer un nouveau cycle de formation aux agriculteurs togolais.