USA-Afrique : éthique et croissance

01/08/2017
USA-Afrique : éthique et croissance

David Gilmour

A une semaine de l’ouverture du Forum de l’Agoa à Lomé, l’ambassadeur des Etats-Unis, David Gilmour, a souligné que ce dispositif constituait une opportunité exceptionnelle pour les économies africaines.

L’AGOA permet à des produits en provenance d’une quarantaine de pays d’Afrique subsaharienne de bénéficier d’un accès préférentiel au marché américain.

Ces avantages commerciaux sont dépendants de certains critères tels que le respect de l’Etat de droit, des droits des travailleurs et des droits de l’homme.

Ce dispositif qui s’achèvera en 2025 doit favoriser la bonne gouvernance ainsi que la mise en place de politiques favorables à la croissance et au développement.

Le fait que le Forum se tienne cette année au Togo est selon M. Gilmour un atout. ‘Le Forum représente une opportunité incroyable pour Lomé d’améliorer ses relations commerciales avec Washington. Ce commerce profitera à nos deux pays’, a-t-il déclaré.

Mais à la condition que les Togolais travaillent dur ‘pour améliorer les conditions commerciales au profit du secteur privé’.

Il a notamment cité les réformes dans le secteur des télécommunications et des titres fonciers. Des exigences formulées récemment par les responsables du Millenium Challenge Corporation (MCC).

David Gilmour a par ailleurs exhorté le Togo à poursuivre les efforts pour renforcer l’Etat de droit, réduire la corruption et accroître la transparence.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.