Un Hub pour hommes d’affaires

20/11/2012
Un Hub pour hommes d’affaires

Signe de la confiance des investisseurs dans les capacités de développement économique du Togo, mais également choix stratégique de stabilité dans une région troublée, une compagnie d’aviation d’affaires s’est installée il y a quelques mois sur l’aéroport de Lomé, sa base opérationnelle.

Comfort Jet Services dispose de deux Falcon (900EX et 900B) et d’un Hawker 800, capables de relier l’Europe, les Etats-Unis et le Brésil sans escales.

La société a choisi le Togo car le pays est idéalement situé pour servir une clientèle régionale, particulièrement celle du Nigeria. Dans ce riche pays, les compagnies pétrolières utilisent fréquemment des avions privés pour rejoindre les site de production. Mais Comfort Jet s’est aussi fidélisée des hommes d’affaires de la sous-région souhaitant effectuer en une journée des visites dans plusieurs capitales régionales ; ce qui est pratiquement impossible avec une compagnie commerciale. 

Enfin, elle assure depuis le Togo des rapatriements sanitaires vers l’Europe.

Les trois appareils sont pilotés par des équipages expérimentés et la maintenance est assurée par les équipes de Tag Aviation. 

Accéder au site

En photo : le Falcon 900B de Comfort Jet Services

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.