Un catalyseur pour la croissance économique

20/06/2016
Un catalyseur pour la croissance économique

65 % des activités économiques de la Cédéao

Les députés ont adopté lundi à l’unanimité la loi autorisant la ratification du traité relatif à la création du corridor Abidjan-Lagos signé le 29 mars 2014 à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire.

Ce projet est une démarche initiée par 5 pays membres de la Cédéao, le Ghana, le Bénin, le Nigeria, la Côte d’ivoire et le Togo afin de créer un axe de développement économique puissant.

Le corridor Abidjan-Lagos, long de plus de 1.000 km, relie quelques unes des capitales les plus dynamiques en Afrique (Abidjan, Accra, Lomé, Cotonou et Lagos). La circulation des personnes et des biens constitue le trafic le plus élevé en Afrique occidentale et centrale.

Il draine plus de 65 % des activités économiques de l’espace Cédéao et constitue le poumon économique de la sous-région. Il dessert une population résidente de 30 millions de personnes et connait un trafic de près de 47 millions de personnes en transit par an. 

Le potentiel de devenir un catalyseur pour la croissance économique et l'intégration régionale en Afrique de l’Ouest est évident et les gouvernements des cinq pays l’ont bien compris. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.