Un catalyseur pour la croissance économique

20/06/2016
Un catalyseur pour la croissance économique

65 % des activités économiques de la Cédéao

Les députés ont adopté lundi à l’unanimité la loi autorisant la ratification du traité relatif à la création du corridor Abidjan-Lagos signé le 29 mars 2014 à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire.

Ce projet est une démarche initiée par 5 pays membres de la Cédéao, le Ghana, le Bénin, le Nigeria, la Côte d’ivoire et le Togo afin de créer un axe de développement économique puissant.

Le corridor Abidjan-Lagos, long de plus de 1.000 km, relie quelques unes des capitales les plus dynamiques en Afrique (Abidjan, Accra, Lomé, Cotonou et Lagos). La circulation des personnes et des biens constitue le trafic le plus élevé en Afrique occidentale et centrale.

Il draine plus de 65 % des activités économiques de l’espace Cédéao et constitue le poumon économique de la sous-région. Il dessert une population résidente de 30 millions de personnes et connait un trafic de près de 47 millions de personnes en transit par an. 

Le potentiel de devenir un catalyseur pour la croissance économique et l'intégration régionale en Afrique de l’Ouest est évident et les gouvernements des cinq pays l’ont bien compris. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !