Un schéma directeur pour le tourisme

18/08/2013
Un schéma directeur pour le tourisme

Relancer le tourisme au Togo n’est pas une mince affaire. La crise socio-politique des années 90 a lourdement pénalisé une industrie génératrice de devises et d’emplois. Les infrastructures ont vieilli, le savoir-faire s’est perdu ; le manque d’hôtels de luxe a détourné la clientèle du tourisme d’affaires vers d’autres capitales d’Afrique de l’Ouest. Enfin, cherté du transport aérien  depuis l’Europe continue d’être un handicap sérieux.

Au plus fort du boom touristique dans les années 80-90, le Togo était surnommé la Suisse de l’Afrique pour la qualité de l’accueil, le luxe de ses hôtels, la variété de ses paysages. 

Les autorités parient sur une renaissance de l’industrie. D’ici 6 mois, le secteur disposera d’un plan directeur de développement et d’aménagement destiné à orienter les investissements et à révéler les potentialités susceptibles d’attirer la clientèle.

Ce programme, annoncé ces jours-ci par Christophe Tchao (photo), le ministre du Tourisme, est financé à hauteur de 70% par le PNUD. 

« Il est impératif d’inscrire le tourisme parmi les priorités de l’Etat, de développer un tourisme durable, respectueux des équilibres naturels et du cadre de vie, de structurer l’offre, de redéfinir et d’enrichir le produit et de promouvoir l’investissement’, a expliqué M. Tchao.

Le schéma directeur sera élaboré par des consultants nationaux et internationaux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.