Une ambition unique

06/11/2014
Une ambition unique

Olivier Lederer

Le Togo a inauguré en juillet dernier le Guichet unique du commerce extérieur (Seguce).

Ce dispositif géré par Veritas, leader mondial des services d’évaluation de conformité et de certification, va permettre, d’une part, de favoriser la transparence dans les relations entre les acteurs du commerce et, d’autre part, de réduire considérablement les délais de traitement des marchandises.

La phase 1 a été un succès, confirme Olivier Lederer, le directeur général de Seguce, avec 400 navires traités pour environ 5.000 dossiers. Les phases 2 et 3 sont lancées aujourd’hui.

Le Guichet s’inscrit dans un processus de rupture intelligente. Il s’agit d’innover en matière de procédures, avec à la clé un gain de temps, un meilleur cadrage des savoir-faire opérationnels nécessaires au développement du Togo, explique M. Lederer.

Ce nouveau dispositif est de nature à améliorer l’environnement des affaires. Ce que souligne d’ailleurs le rapport Doing Business publié récemment par le Groupe de la Banque mondiale.

Republicoftogo.com : Quel est le bilan de la première phase lancée en juillet ?

Olivier Lederer : Largement positif. 5.000 dossiers de flux pour plus de 400 bateaux traités. Un succès qui nous permet de monter en puissance.

Republicoftogo.com : Comment se concrétise cette montée en puissance ?

Olivier Lederer : Elle consiste à intégrer les trafics de dégroupage de BL, les dépotages des conteneurs dans la zone portuaire, d’intégrer tous les trafics vrac et conventionnels, les trafics rouliers aussi.

Le BL c’est le connaissement, c’est ce qui va décrire la marchandise déchargée au port et qui va être mis en consommation ou transité vers les pays de l’hinterland. Un peu technique, mais les professionnels sauront de quoi je parle.

La finalité est de rendre encore plus compétitif le port de Lomé et d’instaurer la transparence. Toute la phase maritime sera déployée progressivement parce que le port est un acteur vital.

Ces phases permettront de relever considérablement le rendement nécessaire au développement du secteur portuaire.

En décembre prochain, nous lancerons le processus hydrocarbures et export courant.

Republicoftogo.com : Le Guichet unique du commerce extérieur est donc bien une réalité ?

Olivier Lederer : Tous les opérateurs économiques, tous les acteurs du port (transitaires, douanes, chargeurs, consignataires) travaillent désormais avec ce Guichet 

Le manifeste, quel que ce soit  le mode de transport, y compris les conteneurs, passe déjà à travers Seguce. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.