Une usine textile à 28 millions de dollars

07/03/2013
Une usine textile à 28 millions de dollars

Banbury, une société indienne spécialisée dans le textile, l’informatique, l’immobilier et les énergies renouvelables, a annoncé la construction d’une usine textile en Zone franche à Lomé. Deux responsables du Groupe viennent d’effectuer une visite au Togo. Pour Atul Mehta (photo) et Jagdish Prasad, le choix du Togo s’est fait sur un certain nombre de critères : qualité de la main d’œuvre, stabilité politique et situation géographique. 

28 millions de dollars environ devraient être investis dans la nouvelle unité.

Republicoftogo.com : Pourquoi le Togo ?

Atul Mehta : Le pays dispose d’un port en eau profonde et d’un système économique très performant. A partir du Togo, notre ambition est d’atteindre les pays de l’hinterland (Burkina-Faso, Niger, Mali) et ceux de la côte, à savoir le Bénin, le Ghana et le Nigéria.

En outre, matière première est disponible sur place avec du coton s de bonne qualité. Nous allons entrer sur le marché du tissu et faire une production à grande échelle.

Republicoftogo.com : Où l’usine sera-elle implantée ?

Atul Mehta : En Zone franche portuaire sur le même modèle que ce qui se fait en Inde. Cela correspond à notre business plan pour avoir les prix les plus compétitifs sortie usine.

D’ici le mois d’avril, nous reviendrons faire les derniers réglages avant de lancer les travaux.

Republicoftogo.com : Quel est le montant global de l’investissement ?

Atul Mehta : Ce sera très lourd, de l’ordre de 28 millions de dollars. L’usine fabriquera des pagnes de grande qualité et une large gamme de tissus. 

Site du Groupe

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Inimaginable

Faits divers

Trois trafiquants togolais d’organes humains ont été arrêtés et présentés mardi à la presse. Ils avaient kidnappé un jeune de 14 ans.

Akakpo prend du champ

Sport

Le vice-capitaine des Eperviers et défenseur Serges Akakpo a décidé de mettre fin à sa carrière internationale après 9 ans de bons et loyaux services.

Bien mieux que beaucoup de médicaments

Santé

Surpoids, faiblesse sexuelle, asthénie, difficultés respiratoires. La solution à ces maux se trouve peut-être dans les boissons naturelles.

Au service des autres

Diaspora

Kadie Agrignan et son frère Raouf ont décidé de mettre leur expérience et leurs économies au service des autres, particulièrement les plus âgés.