Véhicules d’occasion : grogne chez les importateurs

20/08/2012
Véhicules d’occasion : grogne chez les importateurs

Le Togo est avec le Bénin l’un des grands marchés des véhicules d’occasion importés d’Europe et des Etats-Unis. Chaque jour, les cargos déversent au port de Lomé des milliers de voitures en plus ou moins bon état. 

Mais des dizaines de sociétés spécialisées se plaignent des « taxes exorbitantes liées coûts de dédouanement ».

Entre les taxes d’importation et les frais d’immatriculation, les prix grimpent et les acheteurs sont de moins en moins nombreux, affirment les importateurs qui demandent aux autorités de faire un effort pour ne pas compromettre la filière.

Si les Togolais achètent de l’occasion, c’est que les tarifs des voitures neuves sont trop élevés ; en outre, l’obtention d’un crédit est quasi impossible pour les particuliers. Les acheteurs n’ont donc pas d’autres choix que de se tourner vers les véhicules arrivant au port dont certains sont considérés comme des épaves en Europe.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.