Véhicules d’occasion : grogne chez les importateurs

20/08/2012
Véhicules d’occasion : grogne chez les importateurs

Le Togo est avec le Bénin l’un des grands marchés des véhicules d’occasion importés d’Europe et des Etats-Unis. Chaque jour, les cargos déversent au port de Lomé des milliers de voitures en plus ou moins bon état. 

Mais des dizaines de sociétés spécialisées se plaignent des « taxes exorbitantes liées coûts de dédouanement ».

Entre les taxes d’importation et les frais d’immatriculation, les prix grimpent et les acheteurs sont de moins en moins nombreux, affirment les importateurs qui demandent aux autorités de faire un effort pour ne pas compromettre la filière.

Si les Togolais achètent de l’occasion, c’est que les tarifs des voitures neuves sont trop élevés ; en outre, l’obtention d’un crédit est quasi impossible pour les particuliers. Les acheteurs n’ont donc pas d’autres choix que de se tourner vers les véhicules arrivant au port dont certains sont considérés comme des épaves en Europe.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.