Vers un Open Sky continental

21/05/2018
Vers un Open Sky continental

Le principe de liberté de trafic avait été adopté il y a 18 ans

Le marché unique du transport aérien africain (MUTAA-SAATM, Single African Air Transport Market) a été lancé en début d’année par l’Union africaine.

L’objectif est de parvenir à un vaste accord Open Sky africain.

A ce jour, 23 Etats membres ont adhéré à l'engagement solennel parmi lesquels le Togo.

Faure Gnassingbé, le président togolais, a été  chargé par l’UA de mettre en oeuvre le projet.

C’est dans ce cadre que Lomé accueillera du 25 au 28 mai une réunion du groupe de travail ministériel sur l’opérationnalisation du marché unique.

L’initiative panafricaine n’est pas vraiment nouvelle. Elle prend le relais de l’accord de Yamoussoukro adopté en 1999 et approuvé par l’Assemblée des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA à Lomé en juillet 2000. 44 pays avaient signé le document officiel, sans concrétisation.

Aujourd'hui, 80% du trafic aérien en Afrique est assuré par des compagnies aériennes non-africaines. 

Le SAATM devrait directement profiter aux grandes compagnies aériennes africaines comme Ethiopian Airlines, Kenya Airways, SAA, Egypt Air ou la RAM et aux transporteurs régionaux en Afrique de l’Ouest tels que Air Côte d’Ivoire et Asky.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Stimuler les investissements dans les infrastructures

Développement

Abidjan accueille pendant deux jours une table ronde régionale sur la gouvernance et les outils dans le domaine des infrastructures. 

Gestion externe des hôpitaux publics

Santé

Le Togo s’est lancé dans une politique de gestion externe des hôpitaux publics. L’objectif est de parvenir à meilleure qualité des soins.

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.

Arnaques à la petite semaine

Faits divers

Pour fidéliser leurs abonnés, les opérateurs de téléphonie mobile (Moov et Togo Cellulaire) multiplient les opérations commerciales et autres jeux-concours.