Visas : le Togo est un pays ultra-libéral

15/02/2016
Visas : le Togo est un pays ultra-libéral

Pas de visa dans 20% seulement les pays africains

La Banque africaine de développement (BAD) a lancé le premier Indice d'ouverture sur les visas en Afrique, qui montre à quel point l’Afrique demeure largement fermée aux voyageurs africains. Un handicap pour le développement économique.

En moyenne, les Africains ont besoin d’un visa pour se rendre dans 55 % des autres pays africains. 25% des pays proposent la délivrance d’un visa à l’arrivée sur le territoire et à peine 20 % ne demandent pas de visas

L'Indice a été mis au point en partenariat avec McKinsey & Company et le Conseil de l’agenda mondial sur l’Afrique du Forum économique mondial (FEM).

Le rapport souligne les différences régionales et géographiques. À l’heure actuelle, 75 % des vingt pays du continent les plus ouverts en matière de visas se situent en Afrique de l’Ouest ou en Afrique de l’Est. Dans ce groupe de vingt pays, un seul est en Afrique du Nord, et aucun d’entre eux ne se trouve en Afrique centrale. 

Parmi les pays les plus ouverts, on trouve, notamment, l’île Maurice les Seychelles, le Mali, l’Ouganda, le Rwanda, la Guinée-Bissau, le Cap-Vert, la Mauritanie, le Mozambique et le Togo.

Dans ce pays, soit il n'y a pas de visa, soit le document d'entrée est délivré à l'arrivée. Des mesures qui facilitent les voyages, note l'enquête.

Informations complémentaires

Africa Visa Openness.pdf 3,58 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.