Vision à moyen terme

14/09/2012
Vision à moyen terme

Plus de 200 responsables issus de l’administration, du secteur privé et de la société civile, ainsi que des représentants des partenaires techniques et financiers du Togo participeront le 18 et 19 septembre prochains à Lomé à l’atelier national de validation de la « Stratégie de Croissance accélérée et de Promotion de l’Emploi » (SCAPE).

Il s’agira pour les participants de définir un choix de mesures qui fondent cette stratégie et les domaines prioritaires. Egalement abordé, le cadrage macroéconomique et budgétaire.

La SCAPE couvre la période 2013-2017.

Cette stratégie offre un cadre de développement à moyen terme pour réaliser la Déclaration de Politique Générale (DPG) du gouvernement, les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et la vision des autorités de faire du Togo un pays émergent d’ici 15 à 20 ans, respectueux des droits de l’Homme et assurant la promotion l’Etat de droit.

La SCAPE repose sur des acquis solides en matière de renforcement de la démocratie, de paix et de réconciliation nationale, de stabilité du cadre macroéconomique, de développement du capital humain, de gestion de l’environnement et du développement durable.

Informations complémentaires

SCAPE PRESENTATION.pdf 2,48 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

CAN 2017 : près d'un milliard a été levé

Sport

Le comité de mobilisation des fonds pour la participation des Eperviers à la dernière Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017) a publié mercredi ses comptes.

Brassage des cultures

Culture

Une ‘Caravane littéraire’ est organisée du 26 février au 4 mars. Elle se rendra dans 5 villes du Togo, du nord au sud. Un évènement culturel attendu.

La coopération multiforme du PNUD

Coopération

Une mission du PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement), dépêchée par le siège, est arrivée en début de semaine au Togo.

Le PGICT aura sans doute une suite

Environnement

Les pouvoirs publics entendent renforcer la gestion des risques d’inondations et de dégradation des sols dans les zones rurales et urbaines.