Adou Seibou: « Le gouvernement a fait un pas en avant »

02/12/2011
Adou Seibou: « Le gouvernement a fait un pas en avant »

La nouvelle politique d’assistance pour les études supérieures sera désormais basée sur le mérite, l’obligation de résultats et la position sociale du bénéficiaire. Au total, le gouvernement va allouer 5,5 milliards de Fcfa pour les bourses des étudiants. Une mesure qui entrera en vigueur dès l’adoption du budget 2012 par l’Assemblée.

Adou Séibou, le leader du Mouvement pour l'épanouissement de l'étudiant togolais (MEET), à l’origine de troubles sur le campus de l’Université de Lomé (UL) en juin dernier, se déclare satisfait de l’annonce gouvernementale.

Republicoftogo.com : Le montant octroyé est-il conforme à ce que vous demandiez ?

Adou Seibou : Nous sommes partiellement satisfaits; nous aurions souhaité avoir évidemment davantage au regard des difficultés qu'endurent les étudiants au Togo. 

Nous reconnaissons cependant que le gouvernement a fait un pas en réinstaurant l'octroi des bourses. Au cours des travaux de la commission paritaire, les étudiants ont fait un certain nombre de propositions qui n'ont malheureusement pas été prises en compte par le décret publié en Conseil des ministres.

Republicoftogo.com : Quelles sont ces propositions?

Adou Seibou : Nous avions souhaité que les étudiants ayant eu leur BAC avec une mention de 12 minimum puissent bénéficier d'une allocation de secours ; cela n'a pas été pris en compte. 

Or nous savons tous que c'est en première année de faculté que les difficultés sont plus grandes. 

Lorsque qu'un jeune bachelier débarque à Lomé où il n'a personne chez qui loger, vous imaginez bien ce qu'il peut endurer comme difficultés pour s'adapter et ensuite suivre les cours. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vers un PGICT 2 ?

Environnement

Lancé en 2013, le PGICT, le projet de gestion intégrée des catastrophes et des terres, pourrait avoir une suite.

Bon appétit !

Santé

La consommation des tilapias élevés au Togo est sans danger. Mise au point rendue nécessaire après la publication d'articles mensongers.

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Promouvoir les micro et petites entreprises en milieu rural

Développement

Le FIDA accompagne l'Etat dans le développement d'un programme destiné à aider les jeunes ruraux à créer des micro et petites entreprises.