Bernadette Leguzim Balouki apporte des corrections

04/06/2012
Bernadette Leguzim Balouki apporte des corrections

La correction des épreuves du Bac (1ère partie) est interrompue depuis jeudi dans certains centres d’examen. Les enseignants affirment que les primes promises n’ont pas été versées. Ce que conteste Bernadette Leguzim Balouki (photo), la ministre des Enseignements primaire et secondaire.

Republicoftogo.com: Quelle est la source du problème ?

Bernadette Leguzim Balouki : Je tiens d’abord à préciser que les corrections sont terminées dans plusieurs centres du Togo, sauf à Kara et à Lomé où il y a ce problème. Ensuite je voudrais dire clairement que le gouvernement a bien honoré son engagement vis-à-vis des enseignants. 150 millions de Fcfa ont été débloqués et répartis entre quatre ministères à savoir, l'Enseignement supérieur, l'Enseignement technique, les Enseignements primaire et secondaire ainsi que les Sports, pour couvrir l'ensemble des primes de correction et de surveillance des examens de fin d'année, du CEPD jusqu'au Bac. 

Chaque ministère a effectué, à son tour, la répartition. Le problème vient du fait que l’effectif des enseignants a augmenté cette année ainsi que les centres de surveillance et de correction. Du coup la répartition n'atteint plus les 20% indiqués au départ sur le budget fixé de 150 millions.

Republicoftogo.com: Alors comment procéder pour que l’ensemble des copies soient corrigées ?

Bernadette Leguzim Balouki : Le dialogue et rien que le dialogue. J'espère que les enseignants vont revenir à la raison et comprendre que des efforts sont en train d'être faits d'année en année pour subvenir aux besoins de la profession.

Republicoftogo.com: Certains enseignants affirment que le gouvernement utilise la force pour les contraindre à corriger

Bernadette Léguzim Balouki : C’est faux. Personne n’utilise la force. Le corps enseignant peut protester, mais les autorités ont aussi le devoir de faire corriger les examens. On ne peut pas rester les bras croisés et attendre.

S'il y a des enseignants volontaires qui veulent corriger les copies, nous les prenons, mais j'espère vraiment que les enseignants désignés reviendront à la raison pour assumer au plus tôt leurs responsabilités. D'autres examens vont avoir lieu très bientôt au Togo et il ne faut pas trainer.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés.