Bourses et allocations : qui peut en bénéficier ?

17/05/2013
Bourses et allocations : qui peut en bénéficier ?

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Octave Nicoué Broohm a exprimé vendredi son indignation face aux violences constatées sur le campus de l’université Lomé où des enseignants ont été pris à partie par des étudiants qui réclament le paiement de bourses et primes diverses.

M. Broohm a tenu à rappeler que ce qu’exigent certains étudiants, notamment les primes d’équipement, a été réglé en 2011.

«Les bourses sont accordées sur la base des critères. Il faut s’inscrire, puis valider des crédits. Pour les nouveaux étudiants, c’est le BAC qui constitue le critère d’appréciation. En fonction de la mention, on peut obtenir des bourses ou des allocations de secours », a précisé le ministre.

Pour les étudiants à partir de la 2e année, l’obtention des bourses et des allocations de secours est sujette à la validation de 20 à 50 crédits des deux semestres écoulés. Une aide au mérite, en quelque sorte.

Octave Nicoué Broohm a expliqué que si le paiement avait pris du retard, c’était en raison des perturbations de l’année dernière. Il a également confirmé que les aides avaient été versées aux étudiants de 1e année la semaine dernière. Tout est budgétisé et les bénéficiaires toucheront les allocations comme prévu, a-t-il ajouté. 

Une réunion de clarification doit se tenir cet après-midi à l’Université de Lomé en présence du ministre, du corps enseignant et des étudiants pour mettre fin à la tension.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.

Arnaques à la petite semaine

Faits divers

Pour fidéliser leurs abonnés, les opérateurs de téléphonie mobile (Moov et Togo Cellulaire) multiplient les opérations commerciales et autres jeux-concours. 

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.

Protéger la culture immatérielle

Culture

Les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les rituels ou l'artisanat doivent être protégés. C'est la mission de l'Unesco.