Broohm ne veut pas se faire Hara-Kiri

30/01/2014
Broohm ne veut pas se faire Hara-Kiri

Après l’exclusion récente de 9 étudiants de l’université de Lomé, membres d’un syndicat non reconnu, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Octave Nicoué Broohm (photo), a tenu à mettre les points sur les ‘i’. Au cours d’une intervention sur les ondes de Kanal FM, il a rappelé que l’Association des Etudiants du Togo (ASET) n’était pas reconnue. Pire, a-t-il indiqué, ‘Les membres du bureau de  cette association, pour la plupart, ne sont pas inscrits à l’Université cette année. Il y en a même qui ne se sont jamais inscrits et la plupart n’ont jamais réussi à valider les crédits. Ce ne sont pas de vrais étudiants. (…) On a essayé de voir un peu ce qu’ils ont fait, mais ils n’ont rien validé.’

Pour le ministre, la vie de l’université a ses règles et les étudiants des devoirs : ‘Toute institution a un cadre de fonctionnement. Si nous laissons s’installer l’anarchie, à quelque niveau que se soit, autant se faire Hara-Kiri. Ce qui est demandé aux jeunes, c’est de travailler et de mener une vie universitaire qui apporte le savoir et la quiétude pour l’ensemble de la communauté. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.