Des écoliers descendent 'spontanément' dans les rues

05/04/2018
Des écoliers descendent 'spontanément' dans les rues

Un petit groupe d'écoliers du public jeudi dans les rues de Lomé

Encouragés par leurs professeurs, des élèves du public ont manifesté jeudi et tenté de troubler les cours dans les établissements privés épargnés par les grèves à répétition.

Ce mouvement qui est tout sauf spontané de la part de gamins parfois très jeunes n’est pas le premier du genre. Les enseignants espèrent ainsi faire pression sur le gouvernement.

‘Nous n’avons plus cours depuis des mois. Dans le privé ils travaillent normalement et pourront passer les examens de fin d’année sans problème. Ce qui n’est pas normal’, explique Kossi, 15 ans, devant l’entrée d’une école privée de la capitale.

Pour les parents d’élèves déjà fatigués par une année scolaire chaotique, voir leurs bambins errer dans les rues n’est pas une perspective forcément réjouissante.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.

'Une étape importante vers l'apaisement en Guinée-Bissau'

Cédéao

Le président Faure Gnassingbé a salué mardi la nomination d’un Premier ministre de consensus en Guinée Bissau.

Le CHR d'Atakpamé va disposer d'une unité de soins critiques

Santé

L’hôpital régional d’Atakpamé disposera dans quelques semaines d’une unité de traumatologie ultra-moderne. Un don de la coopération israélienne.