Donner une chance aux meilleurs

24/02/2012
Donner une chance aux meilleurs

La Société nouvelle des phosphates du Togo (SNPT) a financé à hauteur de 50 millions de Fcfa le Programme « Excellence Jeunes » (PEJ) créé en 2011 et qui a déjà permis d’envoyer une trentaine d’étudiants togolais étudier dans les meilleurs écoles et universités africaines en Afrique du Sud, au Sénégal et au Burkina.

Sur place, ils suivent différentes disciplines dont la médecine, l’ingénierie, le droit, la pharmacie et l’architecture.

Le PEJ est l’initiative d’un réseau de cadres africains de la Diaspora destinée à accompagner les jeunes de classe Terminale. Tous les frais sont payés et en fin d’étude, il en entendu que les diplômés doivent revenir au Togo pour participer à son développement.

Didier Akouété (photo), le promoteur du projet explique que «La première expérience a commencé au Togo où 37 jeunes filles et garçons, d’âge compris entre 16 et 19 ans et retenus à la fin d’une procédure de sélection, sont entièrement suivis aux frais du PEJ dans les prestigieuses écoles de formation africaines », 

Pour la promotion 2012, les besoins en financement sont de l’ordre de 300 millions de Fcfa, indique M. Akouété. Si l’aide de la SNPT est la bienvenue, elle n’est pas suffisante pour couvrir le budget annuel. Avis donc aux sponsors.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.