Education numérique pour tous

03/04/2014
Education numérique pour tous

Le gouvernement français a décidé en 2009 de lancer un programme pluriannuel de développement de l’éducation numérique dans plusieurs pays d’Afrique partenaires. Son nom, Sankoré.

Le ministère des affaires étrangères a autorisé en 2013 le déploiement de nouveaux kits dans une quinzaine de pays dont le Togo. 

Les Services de Coopération et d'Action Culturelle des différentes ambassades concernées ont été chargés d'assurer et de suivre ce déploiement. 

Le kit Sankoré est constitué, notamment, d’un vidéo projecteur, d’un ordinateur portable équipé du logiciel éducatif libre « Open-Sankoré », et d’un Tableau Numérique Interactif (TNI) qui permet grâce à stylet ou une baguette d’interagir directement sur l’écran. 

Au Togo, les kits ont été remis au ministère des Enseignements primaire et secondaire et au ministère de l’Enseignement supérieur, et à travers eux, à des écoles pilotes, aux écoles nationales d’instituteurs et aux universités publiques.

Ce dispositif constitue un outil novateur d’apprentissage qui permet aux élèves d’être acteurs à part entière de leur enseignement. L’attention des élèves est ainsi accrue et les programmes scolaires ou universitaires sont plus facilement assimilés. 

 

Plus d’info

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.