Enseignement supérieur : il faut davantage de moyens

18/08/2016
Enseignement supérieur : il faut davantage de moyens

Octave Nicoué Broohm

Sureffectifs, exigences de nouvelles formations qualifiantes, les universités togolaises font face à d’importants défis, a reconnu le ministre de l’Enseignement supérieur, Octave Nicoué Broohm. 

Il y a d’abord un problème de budget. Les ressources des deux établissements publics (Lomé et Kara) se limitent à la perception des frais annuels d’inscription. Les 22.000 Fcfa demandés ne peuvent couvrir les frais de fonctionnement et d’investissement pour de nouveaux équipements. 

M. Broohm en appelle à la générosité des partenaires techniques et financiers. Autre piste possible, une collaboration avec des acteurs privés.

S’agissant de l’enseignement, le Système LMD (Licence-Master-Doctorat) place l’étudiant au cœur de l’apprentissage et permet la diversification de son parcours et l’adaptation au marché du travail.

Cependant, estime le ministre, en dépit des efforts consacrés, l’Etat éprouve des difficultés à fournir à la jeunesse des conditions optimales pour la poursuite de leurs études.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tous mobilisés contre les changements climatiques

Environnement

La Semaine de la diplomatie climatique se déroule du 24 au 30 septembre avec de nombreuses conférences, débats, projection de films.

ACP-UE : début des négociations le 1er octobre

Coopération

Le Groupe central de négociation chargé de préparer les prochaines discussions avec l’UE pour parvenir à un accord post-Cotonou, s’est réuni dimanche à New-York.

Les échecs, c'est la pierre de touche de l'intelligence

Sport

L'Olympiade d'échecs 2018 a lieu du 23 septembre au 8 octobre au Sport Palace de Batoumi, en Géorgie. 

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.