Enseignement supérieur : il faut davantage de moyens

18/08/2016
Enseignement supérieur : il faut davantage de moyens

Octave Nicoué Broohm

Sureffectifs, exigences de nouvelles formations qualifiantes, les universités togolaises font face à d’importants défis, a reconnu le ministre de l’Enseignement supérieur, Octave Nicoué Broohm. 

Il y a d’abord un problème de budget. Les ressources des deux établissements publics (Lomé et Kara) se limitent à la perception des frais annuels d’inscription. Les 22.000 Fcfa demandés ne peuvent couvrir les frais de fonctionnement et d’investissement pour de nouveaux équipements. 

M. Broohm en appelle à la générosité des partenaires techniques et financiers. Autre piste possible, une collaboration avec des acteurs privés.

S’agissant de l’enseignement, le Système LMD (Licence-Master-Doctorat) place l’étudiant au cœur de l’apprentissage et permet la diversification de son parcours et l’adaptation au marché du travail.

Cependant, estime le ministre, en dépit des efforts consacrés, l’Etat éprouve des difficultés à fournir à la jeunesse des conditions optimales pour la poursuite de leurs études.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.