Enseignement supérieur : il faut davantage de moyens

18/08/2016
Enseignement supérieur : il faut davantage de moyens

Octave Nicoué Broohm

Sureffectifs, exigences de nouvelles formations qualifiantes, les universités togolaises font face à d’importants défis, a reconnu le ministre de l’Enseignement supérieur, Octave Nicoué Broohm. 

Il y a d’abord un problème de budget. Les ressources des deux établissements publics (Lomé et Kara) se limitent à la perception des frais annuels d’inscription. Les 22.000 Fcfa demandés ne peuvent couvrir les frais de fonctionnement et d’investissement pour de nouveaux équipements. 

M. Broohm en appelle à la générosité des partenaires techniques et financiers. Autre piste possible, une collaboration avec des acteurs privés.

S’agissant de l’enseignement, le Système LMD (Licence-Master-Doctorat) place l’étudiant au cœur de l’apprentissage et permet la diversification de son parcours et l’adaptation au marché du travail.

Cependant, estime le ministre, en dépit des efforts consacrés, l’Etat éprouve des difficultés à fournir à la jeunesse des conditions optimales pour la poursuite de leurs études.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !