Enseignement supérieur : il faut davantage de moyens

18/08/2016
Enseignement supérieur : il faut davantage de moyens

Octave Nicoué Broohm

Sureffectifs, exigences de nouvelles formations qualifiantes, les universités togolaises font face à d’importants défis, a reconnu le ministre de l’Enseignement supérieur, Octave Nicoué Broohm. 

Il y a d’abord un problème de budget. Les ressources des deux établissements publics (Lomé et Kara) se limitent à la perception des frais annuels d’inscription. Les 22.000 Fcfa demandés ne peuvent couvrir les frais de fonctionnement et d’investissement pour de nouveaux équipements. 

M. Broohm en appelle à la générosité des partenaires techniques et financiers. Autre piste possible, une collaboration avec des acteurs privés.

S’agissant de l’enseignement, le Système LMD (Licence-Master-Doctorat) place l’étudiant au cœur de l’apprentissage et permet la diversification de son parcours et l’adaptation au marché du travail.

Cependant, estime le ministre, en dépit des efforts consacrés, l’Etat éprouve des difficultés à fournir à la jeunesse des conditions optimales pour la poursuite de leurs études.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.