Evoluer vers des formations qualifiantes

04/02/2016
Evoluer vers des formations qualifiantes

40.000 étudiants sont inscrits dans les universités privées

Les premières assises de l’enseignement supérieur privé se déroulent depuis ce matin à Lomé. Le gouvernement a souhaité leur tenue afin de donner aux universités et établissements privés les moyens de gagner en qualité et en dynamisme.

Selon le Conseil des établissements privés d’enseignement supérieur (CEPES), 40.000 étudiants sont inscrits, contre un peu plus de 60.000 dans les deux universités publiques (Lomé et Kara).

Pour le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Octave Nicoué Broohm, il est nécessaire de coordonner les dynamiques d’excellence afin de permettre au public et au privé de parler le même langage et d’évoluer ensemble vers des formations qualifiantes et adaptées au marché du travail. Son maître-mot, la complémentarité.

Le ministère étudie les moyens d’aider les établissements reconnus par l’Etat via des subventions, un appui technique et un régime fiscal particulier.

M. Broohm a annoncé à l’ouverture des travaux un prochain projet de loi destiné à réguler le secteur.

55 universités privées sont reconnues par l’Etat.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo et l'Egypte ciblent les jeunes

Coopération

Victoire Dogbe-Tomegah, la ministre en charge de la Jeunesse, effectue depuis mardi une visite de travail en Egypte.

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.