Faciliter l’accès des jeunes femmes aux études supérieures

21/07/2011
Faciliter l’accès des jeunes femmes aux études supérieures

Le protocole de financement du projet « Accès et maintien des jeunes filles dans l’enseignement supérieur à Lomé » soutenu par le Fonds social de développement de l’ambassade de France au Togo a été signé jeudi au Centre culturel français par François A. Galley, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Isabelle Adolé, présidente de l’association « Femmes Togolaises pour la Promotion de la science et de la sechnologie » (FTPS&T) et Frédéric Merlet, conseiller de coopération et d’Action Culturelle (SCAC) à l’Ambassade de France. Montant du projet: 61 500 000 Fcfa, dont 41.500.000 F accordés par le SCAC.

Face au constat de la faible proportion des femmes inscrites dans l’enseignement supérieur, ce projet, porté par la FTPS&T, vise à favoriser l’accès et le maintien des filles à l’Université de Lomé, ainsi que l’augmentation de leur taux de réussite aux examens, souligne le communiqué officiel. 

Différentes actions seront mises en œuvre par la FTPS&T, dont des aides financières et un encadrement pédagogique 

Depuis le début de l’année, 7 projets ont été lancés dans le cadre du Fonds Social de Développement de l’Ambassade de France au Togo, représentant un financement total de plus de 244 000 000 Francs CFA.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.