Fin du mouvement de protestation des enseignants

15/12/2011
Fin du mouvement de protestation des enseignants

Le gouvernement et l’Union des syndicats de l’éducation du Togo (USET) sont parvenus jeudi soir à un accord. Les cours reprendront dès vendredi et 4 jours de rattrapage seront organisés. 

Les autorités se sont engagées à  déplafonner les salaires et à ne prendre aucune sanction financière contre les grévistes.

 Voici les termes de l’accord signé entre l’USET et le gouvernement

A la suite de la réunion tenue ce jeudi entre les représentants du gouvernement et le bureau exécutif de l’union des syndicats de l’éducation du Togo (USET), il a été convenu ce qui suit :

1-    L’USET s’engage à rattraper au cours du mois de janvier 2012 de façon visible et évaluative les cours non-faits durant les récentes journées de grèves. Le principe de rattrapage de ces cours est limité à quatre jours pour l’année académique 2011-2012.

2-    Le gouvernement prenant acte de l’engagement de l’USET à rattraper les cours non-faits les 05 et 06 puis les 14, 15 et 16 décembre 2011 décident de ne faire aucun prélèvement sur les traitements mensuels des grévistes.

3-    Les deux parties s’engagent à privilégier le dialogue, la concertation en vue de trouver les solutions aux autres problèmes en suspend.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La FTF noue de nouvelles alliances

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) tente de se reconstruire après des années d’errance et de gestion calamiteuse.

Nouvelle alerte à la méningite

Santé

Depuis le 1er janvier, 201 cas de méningite ont été identifiés au Togo. Le bilan actuel est de 17 morts dans 17 districts sanitaires.

Affrontement d’idées

Culture

La 2e édition du championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 25 février au 18 mars à Lomé. 

Premier album pour Valentine Alvares

Culture

Après une multitude de singles, la chanteuse togolaise Valentine Alvares sort son premier album. Elle met le cap à l'international.