Fin du mouvement de protestation des enseignants

15/12/2011
Fin du mouvement de protestation des enseignants

Le gouvernement et l’Union des syndicats de l’éducation du Togo (USET) sont parvenus jeudi soir à un accord. Les cours reprendront dès vendredi et 4 jours de rattrapage seront organisés. 

Les autorités se sont engagées à  déplafonner les salaires et à ne prendre aucune sanction financière contre les grévistes.

 Voici les termes de l’accord signé entre l’USET et le gouvernement

A la suite de la réunion tenue ce jeudi entre les représentants du gouvernement et le bureau exécutif de l’union des syndicats de l’éducation du Togo (USET), il a été convenu ce qui suit :

1-    L’USET s’engage à rattraper au cours du mois de janvier 2012 de façon visible et évaluative les cours non-faits durant les récentes journées de grèves. Le principe de rattrapage de ces cours est limité à quatre jours pour l’année académique 2011-2012.

2-    Le gouvernement prenant acte de l’engagement de l’USET à rattraper les cours non-faits les 05 et 06 puis les 14, 15 et 16 décembre 2011 décident de ne faire aucun prélèvement sur les traitements mensuels des grévistes.

3-    Les deux parties s’engagent à privilégier le dialogue, la concertation en vue de trouver les solutions aux autres problèmes en suspend.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.