Galley met les points sur les "i"

08/12/2011
Galley met les points sur les "i"

Des troubles sont survenus dans la nuit de mercredi à jeudi à l’université de Kara (Nord du Togo). Des étudiants mécontents des nouvelles dispositions concernant l’octroi des bourses et de l’interpellation de leur meneur surnommé « Guillaume Soro » s’en sont pris à des commerces, à des habitations et à des véhicules dont certains ont été brûlés.

Le préfet, Kadja Abaloundjam, a été séquestré pendant plusieurs heures sur le campus.

Les étudiants interpellés par la police ont rapidement été relâchés. 

"Nous avons pris des dispositions, tout va rentrer dans l'ordre progressivement" a déclaré le président de l'université, Tchagbele Palanwo.

Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, François Galley, a marqué son étonnement face aux nouvelles revendications des étudiants. 

"Tout ce qui a été décidé par le gouvernement l'a été de commun accord avec les représentants des étudiants des deux universités", a-t-il déclaré à republicoftogo.com.

Il a tenu à préciser que le décret du gouvernement ne supprimait pas l'allocation de secours aux étudiants de première année, l’une des revendications formulées par les protestataires.

"L'aide est aussi accordée aux étudiants de première année ayant une mention ou dont la situation sociale est précaire", a précisé M. Galley.

"Il n'y a nulle part au monde où les bourses et aides sont accordées à la totalité des étudiants; tout se fait en fonction des capacités budgétaires de l'Etat", a conclut François Galley.

Certains professeurs avaient annoncé, plus tôt dans la journée, une fermeture provisoire de l’université de Kara, mais il n’en est rien.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.