Haute saison pour les libraires par terre

25/08/2010
Haute saison pour les libraires par terre

M. Attoro (photo), 42 ans, est bien connu des élèves et des étudiants, non pas pour ses cours magistraux, mais parce que, depuis 20 ans, il vend à même le trottoir des livres d’occasion.
Une activité connue sous le nom de « librairie par terre ».

A l’entrée du campus universitaire de Lomé, M. Attoro propose des dizaines d’ouvrages souvent très anciens, mais qui peuvent encore servir.

Histoire, géographie, mathématiques, culture générale, toutes les disciplines sont proposées à des prix très compétitifs.

"J'achète les livres auprès de parents d'élèves ou des élèves eux mêmes lorsqu'ils passent en année supérieure", explique le libraire.

Comme lui, ils sont des centaines dans les rues de Lomé à se livrer à cette activité.

"Le marché se porte bien, surtout à la veille de la rentrée scolaire. Les parents n'ont pas tous les moyens d’acheter des livres neufs alors, ils viennent chez nous", explique un autre vendeur installé au grand carrefour de Tokoin Ramco.

Il n’en demeure pas moins que certains ouvrages ne correspondent plus aux programmes enseignés depuis de longues années. Mieux vaut donc vérifier auprès du corps enseignant avant de se procurer les ouvrages même si les prix sont attractifs.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.