Interpellation d’un syndicaliste étudiant

20/12/2011
Interpellation d’un syndicaliste étudiant

Adou Sébou (photo), à la tête d’une organisation estudiantine, le Mouvement pour l’épanouissement de l’étudiant togolais (MEET), a été interpellé mardi en compagnie de plusieurs étudiants alors qu’il s’apprêtait à tenir une assemblée générale sur le campus de l’université de Lomé, fermé depuis quelques jours.

Après avoir signé début décembre l’accord avec le gouvernement sur le régime des bourses et s’en être d’ailleurs félicité « quoi qu’incomplet », Adou Sébou a fait machine arrière sous la pression de ses camarades et peut-être de certains responsables politiques de l’opposition.

Son syndicat entretient depuis lors un climat de tension.

Le nouveau système d’octroi des bourses, qui suscite la contestation et a provoqué une vague de violence récemment, repose désormais sur l’assiduité et le mérite. Elles ne seront plus accordées systématiquement à la totalité des 60.000 étudiants du Togo. 

En outre, le gouvernement a débuté, il y a quelques jours, le versement de la prime d’équipement de 15.000 Fcfa.

Certains étudiants réclament cependant le rétablissement des bourses pour la totalité des inscrits en première année d’université ; ce qu’on appelle l’allocation de secours.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.