Kabyé, Ewé, même combat !

05/09/2014
Kabyé, Ewé, même combat !

Tchao Mandjatom Alayi

Tchao Mandjatom Alayi, le président de l’Académie Kabyè, a réclamé vendredi l’apprentissage de cette langue dès le primaire. Il y a quelques jours, Togbui Adoli Agokoli IV, roi suprême des Ewé, avait formulé la même demande.

Ces langues vernaculaires sont utilisées dans la vie courante au Togo. L’Ewé, très répandu dans le Sud du pays, est également parlé par une partie de la population ghanéenne.

Le Kabyé ou l’Ewé, ce n’est pas seulement un moyen de communiquer, c’est aussi une identité culturelle, explique Tchao Mandjatom Alayi dans l’entretien qui suit.

Republicoftogo.com  : C’est l’union sacrée entre Kabyé et Ewé ?

Tchao Mandjatom Alayi : Je remercie Chef Agokoli qui ne fait qu’apporter de l’eau au moulin des Académies de langues nationales du Togo. 

Nous observons avec regret que les langues nationales ne sont pas une priorité.  Dans de nombreux foyers, les parents privilégient le Français et en oublient les langues traditionnelles. C’est vraiment dommage. La solution consiste donc à enseigner le Kabyé et l’Ewé à l’école. Des dialectes, mais également des identités culturelles.

Republicoftogo.com : Etes-vous parvenus à convaincre les pouvoirs publics ?

Tchao Mandjatom Alayi : Le chef appuie nos demandes. Je crois que son plaidoyer finira par porter ses fruits. 

Republicoftogo.com : En attendant que le Kabyé et l’Ewé soient enseignés à l’école, comment l’apprendre et se perfectionner 

Tchao Mandjatom Alayi : Ce rôle s’enseignement peut être joué par le cercle familial, les amis, les proches.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !