L’Australie s’engage en faveur de l’éducation

09/12/2011
L’Australie s’engage en faveur de l’éducation

L’Australie s’est engagée à verser une contribution de 270 millions de dollars au Partenariat Mondial pour l’Éducation (PME) pour la période 2012-2015.Ce partenariat offre à des millions d’enfants des pays les plus pauvres de la planète, dont l’Afrique, la possibilité d’être scolarisés.

Le Partenariat Mondial pour l’Éducation est soutenu, notamment,  par le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l’UNICEF, l’UNESCO et la Banque Mondiale. 

Vingt-sept pays africains ont adhéré dont le Togo, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Mali, le Sénégal et la Sierra Léone.

Billy Williams (photo), le Haut Commissaire australien au Ghana, s’est félicité que son pays soit un l’un des principaux donateurs du projet.

"L’éducation permet non seulement à l’individu de se doter de compétences nécessaires pour construire son propre avenir, mais elle contribue également à la croissance économique et favorise la bonne gouvernance et la stabilité", a-t-il déclaré vendredi.

Créé en 2002, le Partenariat mondial pour l’éducation rassemble 46 pays en développement et plus de 30 organismes bilatéraux, régionaux et internationaux, ainsi que des banques de développement, des entreprises du secteur privé, des enseignants et des groupes locaux et mondiaux de la société civile.

Site

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La Chine s'engage contre le paludisme

Santé

Le Togo est loin d’avoir gagné son combat contre le paludisme, mais il peut compter sur ses partenaires dont la Chine.

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.