L’USET doit corriger sa copie

05/11/2013
L’USET doit corriger sa copie

L’Union des syndicats de l’éducation du Togo (USET), à l’origine d’une grève de 3 jours, proteste contre la décision des autorités de fermer les établissements scolaires par mesure de précaution. Une réaction pour le moins cocasse. Pourquoi, en effet, laisser les écoles ouvertes si les professeurs sont absents au risque de voir les élèves échapper à toute surveillance.

Dans une déclaration alambiquée faite mardi, Ferdinand Akéta Abalo (photo), l’un des responsables syndicaux, a expliqué que ‘dès qu’une réouverture sera prononcée ce sera avec une solution et on retournera à l’école pour voir comment rattraper ce qui est perdu pour sauver l’année’.

M. Abalo n’est pas sans ignorer que l’année scolaire vient de débuter. Il n’y a donc rien à ‘sauver’. Ce dirigeant syndical doit également éviter d’inverser les responsabilités. C’est bien l’USET, avec cette grève de 3 jours, qui a vidé les établissements de leurs professeurs et non le gouvernement.

Les syndicats ont déjà obtenu satisfaction sur la plupart de leurs revendications, mais ils exigent de l’Etat le paiement de nouvelles primes estimés à 26 milliards de Fcfa ; impossible à satisfaire compte tenu des contraintes budgétaires du Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.