‘L’étudiant doit être l'acteur de sa propre formation’

20/05/2016
‘L’étudiant doit être l'acteur de sa propre formation’

Nicoue Broohm

L’Etat doit faire plus et mieux pour améliorer le fonctionnement des universités au Togo, a concédé vendredi Nicoue Broohm, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Les pistes pour les réformes sont nombreuses : numérisation des cours, meilleur gouvernance des établissements publics, adéquation formation-emploi, notamment.

Il a également déploré le fait que le ratio de 1 enseignant pour 30 étudiants défini par l’Unesco ne soit pas atteint.

Nicoue Broohm a souligné l’urgence de revoir le modèle économique des universités publiques. ‘Nous devons réfléchir à un modèle de gestion encore plus rigoureux inspiré de celui du secteur privé. Les universités publiques doivent développer des capacités à mettre en place des cofinancements, à interpeller les bailleurs nationaux et internationaux’, a-t-il déclaré.

S’agissant des bourses, il a précisé qu’elles seraient accordées sur la base d’évaluation de performances et de critères sociaux. 

8 ans après son introduction, le ministre est revenu sur le système LMD (Licence-Master-Doctorat) qu’il a jugé ‘imparfait’.

‘Ce dispositif ne permet pas à l’étudiant d’être acteur de sa propre formation, elle ne lui permet de baliser correctement son parcours universitaire, il ne crée pas assez de passerelles’, a-t-il souligné.

Il faut donc corriger les imperfections et adapter les LMD aux réalités du terrain, seule façon de bâtir un enseignement moderne.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !