L’université ne doit plus être une fabrique à chômeurs

08/04/2011
L’université ne doit plus être une fabrique à chômeurs

60.000 visiteurs sont attendus au 1er Forum national de coopération universitaire qui se déroulera sur le campus de l’Université de Lomé (UL) du 13 au 15 avril prochain.
Cette initiative a été lancée par des établissements d’enseignement supérieur en coopération avec la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT), le Patronat, les ambassades des Etats-Unis, de France et la délégation de l’Union européenne à Lomé.
Pour le professeur Ayité Akouété, président du comité d’organisation, les universités ne doivent plus être des fabriques à chômeurs.
«Le Forum entend mettre en valeur les résultats de la recherche universitaire, à discuter des offres de formation, d’emploi et de métiers, à discuter des besoins des collectivités locales en matière de formation et de recherche, à informer les étudiants et les enseignants chercheurs sur les opportunités de bourses d’études ou de recherches offertes par les partenaires de coopération», a-t-il indiqué.
Si les étudiants sont les premiers intéressés par ce Forum, les élèves de Terminale sont également concernés puisque des conseils d’orientation leur seront fournis.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.

Arnaques à la petite semaine

Faits divers

Pour fidéliser leurs abonnés, les opérateurs de téléphonie mobile (Moov et Togo Cellulaire) multiplient les opérations commerciales et autres jeux-concours. 

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.

Protéger la culture immatérielle

Culture

Les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les rituels ou l'artisanat doivent être protégés. C'est la mission de l'Unesco.