Le calme est revenu sur le campus de l’université de Lomé

21/01/2016
Le calme est revenu sur le campus de l’université de Lomé

Des étudiants menacés et sous contrainte

Les forces de l’ordre sont intervenues ce matin sur le campus de l’université de Lomé pour mettre fin aux actions d’intimidation et aux violences menées par le MEET, un groupement d’étudiants.

Comme ils l’avaient fait la veille, ces agitateurs ont parcouru les salles de classe et les amphis pour contraindre leurs camarades à observer 48h de grève et pour les déloger manu militari.

A la demande de la présidence de l’université, la police s’est déployée pour ramener le calme.

Le MEET a décrété une grève de deux jours pour obtenir satisfaction sur un certain nombre de revendications comme l’électrification complète du campus et l’augmentation des allocations pour les bourses.

Cette organisation, sans culture démocratique, tente de susciter l’adhésion des étudiants par la force. Une technique qui ne marche pas.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).