Les étudiants interpellés de retour chez eux

18/06/2011
Les étudiants interpellés de retour chez eux

Les sept membres du MEET, un petit syndicat étudiant, interpellés mercredi sur le campus de l’Université de Lomé, ont été relâchés vendredi.
"Votre remise en liberté, vous la devez au chef de l'Etat qui a toujours prôné une politique d'apaisement", a déclaré à ces étudiants Gnama Latta, ministre de la Sécurité et de la Protection civile.

Le MEET n’accepte pas de se conformer à l’accord tripartite intervenu le 6 juin dernier entre le gouvernement, les responsables de l’UL et les syndicats étudiants ; un accord qui donne satisfaction aux revendications des étudiants.

En début de semaine, il avait été à l’origine de heurts avec les forces de l’ordre et certains de ses membres s’étaient livrés à des actes de vandalisme.

Le syndicat proteste, notamment, contre le système LMD (Licence, master, doctorat), un cursus introduit au Togo récemment et qui est en place dans la plupart des universités d’Afrique francophone.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).