Les étudiants interpellés de retour chez eux

18/06/2011
Les étudiants interpellés de retour chez eux

Les sept membres du MEET, un petit syndicat étudiant, interpellés mercredi sur le campus de l’Université de Lomé, ont été relâchés vendredi.
"Votre remise en liberté, vous la devez au chef de l'Etat qui a toujours prôné une politique d'apaisement", a déclaré à ces étudiants Gnama Latta, ministre de la Sécurité et de la Protection civile.

Le MEET n’accepte pas de se conformer à l’accord tripartite intervenu le 6 juin dernier entre le gouvernement, les responsables de l’UL et les syndicats étudiants ; un accord qui donne satisfaction aux revendications des étudiants.

En début de semaine, il avait été à l’origine de heurts avec les forces de l’ordre et certains de ses membres s’étaient livrés à des actes de vandalisme.

Le syndicat proteste, notamment, contre le système LMD (Licence, master, doctorat), un cursus introduit au Togo récemment et qui est en place dans la plupart des universités d’Afrique francophone.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés. 

Nouvelle centrale solaire inaugurée à Assoukoko

Développement

Le président Faure Gnassingbé a inauguré mercredi à Assoukoko (préfecture de Blitta, 200 km de Lomé) une nouvelle centrale photovoltaïque.