Mandjabida Kpémoua : « Je suis à la disposition du gouvernement »

24/01/2011
Mandjabida Kpémoua : « Je suis à la disposition du gouvernement »

Les Togolais diplômés de l’Ecole nationale d’administration (ENA) en France ne sont pas légion. Le plus connu est l’ancien Premier ministre Edem Kodjo, mais d’autres l’on suivi sur cette voie prestigieuse. De 2007 à 2010 six étudiants ont fréquenté les amphis de Strasbourg et travaillent désormais à Lomé dans plusieurs ministères.

En juin prochain, la liste s’allongera avec Mandjabida Kpémoua (photo) qui achève ses études de haut fonctionnaire.


A 35 ans, ce Togolais déjà bardé de diplômes, a pu intégrer l’Ecole grâce à un concours organisé par l’ambassade de France à Lomé.


Il ne regrette pas son expérience. "L’ENA mérite amplement sa réputation. On en sort transformé avec une conception plus aiguisée du service public et des connaissances pratiques pour être opérationnel tout de suite", explique-t-il ajoutant que dès sa sortie, « il se mettra à la disposition du gouvernement togolais ».


Il ne cache pas sa prédilection pour l’administration territoriale et la sécurité publique.


L'École nationale d'administration a été créée en 1945 à l’initiative du Général de Gaulle pour « démocratiser » l'accès à la haute fonction publique de l'État. Elle est chargée aujourd'hui d'assurer la sélection et la formation initiale et continue de hauts fonctionnaires français et internationaux. L’ENA compte un tiers d’étrangers.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Stanlux épouse une carrière d'ambassadeur

Culture

Les Kora Awards, qui récompensent chaque année les meilleurs artistes africains, n’auront pas lieu en 2014. 

La France rénove sa culture

Culture

L’Institut Français (ex-centre culturel français) rouvrira ses portes dans de nouveaux locaux à la fin de ce mois.

Le CSAO va se réunir à Lomé

Coopération

Le Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest (CSAO) organisera prochainement au Togo une‘ Semaine de l’Afrique de l’Ouest’.

Une force de conviction

Finances

Kossi Assimaidou quittera ses fonctions d’administrateur du Fonds monétaire international (FMI) à la fin de ce mois.