Manganawoé rappelle les enseignants à leurs sens des responsabilités

20/02/2015
Manganawoé rappelle les enseignants à leurs sens des responsabilités

Inciter de jeunes enfants à manifester est tout simplement inconscient

Florent Badjam Yao Manganawoé, le ministre l’Enseignement primaire et secondaire, a expliqué vendredi les raisons pour lesquelles le gouvernement avait décidé de fermer les établissements scolaires, publics et privés, jusqu’à nouvel ordre. L’annonce avait été faite le 17  février dernier à la suite de manifestations de jeunes écoliers dans les rues de Lomé incités à quitter les salles de classe par des syndicalistes de la STT.

‘A chaque fois que les enfants descendent dans la rue, ce sont des casses, des mouvements de violence contre les élèves de l’enseignement privé laïc et confessionnels qu’ils vont déloger à coup de pierres. A Dapaong, ils s’en prennent au matériel de révision des listes électorales’, déplore le ministre.

L’occasion de rappeler au passage aux enseignants grévistes les règles de la déontologie qui leur interdit d’encourager les élèves à aller manifester. Question de bon sens et de responsabilité vis à vis des parents.

Florent Badjam Yao Manganawoé réfute les accusations des syndicats selon lesquelles le gouvernement n’aurait rien fait pour améliorer les conditions de vie et de travail des enseignants.

‘On entend ici et là que le gouvernement ne fait rien et que rien n’a changé. C’est faux. Depuis 2005, les salaires ont régulièrement augmenté et le gouvernement ne cesse d’être à l’écoute des fonctionnaires de l’enseignement’, explique-t-il.

Le dialogue social n’est d’ailleurs pas rompu. Les discussions se poursuivent entre les pouvoirs publics et les syndicats afin de parvenir à un retour à la normale très rapidement dans le secteur de l’éducation.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.

L'AIBA veut populariser la boxe au Togo

Sport

L’International boxing association (AIBA) a lancé vendredi l’année de la boxe en Afrique destinée à promouvoir cette discipline sur le continent.

Une justice en mouvement

Justice

Une étude réalisée par Afrobaromètre révèle que dans la plupart des pays africains, des obstacles majeurs entravent encore l'accès des citoyens à la justice.