Mécontentement à l’Université de Kara

07/12/2011
Mécontentement à l’Université de Kara

Les étudiants de l’Université de Kara ne sont pas satisfaits des conditions d’octroi des bourses universitaires et des allocations de secours annoncées la semaine dernière en Conseil des ministres. Ils l’ont fait savoir en bloquant pendant plusieurs heures mercredi la Nationale 1. 

Le président de l’Université, Tchagbele Palanwo a été lui même retenu pendant deux heures.

« Nos revendications sont simples, nous voulons une allocation de secours pour tous les étudiants sans exception et des bourses aux méritants », a déclaré à republicoftogo.com, le président du collège des délégués, Franck Elégbédé. 

« Si rien n’est fait aujourd’hui, la situation sera pire jeudi », a-t-il averti. 

Les étudiants estiment que les conditions de mises en œuvre du LMD (licence, master, doctorat) ne sont pas encore suffisamment clarifiées et que de ce fait, le gouvernement ne peut se baser sur ce système pour octroyer des bourses. 

Lors du dernier Conseil des ministres, le gouvernement a décidé d’allouer 5,5 milliards en faveur des boursiers dans les universités du Togo, celle de Lomé et de Kara.

Leur obtention est basée sur plusieurs critères dont le mérite en fonction des résultats aux examens et de l’assiduité aux cours.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.

Un refuge efficace contre les moustiques

Santé

Le ministère de la Santé va fournir à la population près d’un million de moustiquaires imprégnées de longue durée d’action (MILDA).

Lutter efficacement contre le cancer

Santé

Le Togo ambitionne de se doter d’un institut de cancérologie. Pour y parvenir, il a besoin d’argent et de compétences.