Mécontentement à l’Université de Kara

07/12/2011
Mécontentement à l’Université de Kara

Les étudiants de l’Université de Kara ne sont pas satisfaits des conditions d’octroi des bourses universitaires et des allocations de secours annoncées la semaine dernière en Conseil des ministres. Ils l’ont fait savoir en bloquant pendant plusieurs heures mercredi la Nationale 1. 

Le président de l’Université, Tchagbele Palanwo a été lui même retenu pendant deux heures.

« Nos revendications sont simples, nous voulons une allocation de secours pour tous les étudiants sans exception et des bourses aux méritants », a déclaré à republicoftogo.com, le président du collège des délégués, Franck Elégbédé. 

« Si rien n’est fait aujourd’hui, la situation sera pire jeudi », a-t-il averti. 

Les étudiants estiment que les conditions de mises en œuvre du LMD (licence, master, doctorat) ne sont pas encore suffisamment clarifiées et que de ce fait, le gouvernement ne peut se baser sur ce système pour octroyer des bourses. 

Lors du dernier Conseil des ministres, le gouvernement a décidé d’allouer 5,5 milliards en faveur des boursiers dans les universités du Togo, celle de Lomé et de Kara.

Leur obtention est basée sur plusieurs critères dont le mérite en fonction des résultats aux examens et de l’assiduité aux cours.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Caractère imprescriptible des actes de torture

Justice

La torture vise à briser la personnalité de la victime et constitue une négation de la dignité inhérente à l'être humain. 

Le foot togolais achève sa convalescence

Sport

Le congrès de la Fédération togolaise de football (FTF) s’est déroulé samedi à Kara (nord du Togo).

Coup de pouce aux cantines scolaires

Développement

Orabank-Togo a remis un chèque de près de 15 millions de Fcfa pour appuyer le programme de cantines scolaires.