Mettre un terme aux dysfonctionnements

06/07/2015
Mettre un terme aux dysfonctionnements

Une meilleure gestion fera économiser de l'argent à l'Etat

Gilbert Bawara, le nouveau ministre de la Fonction publique, du Travail et des Réformes administratives, a instruit ses collaborateurs de mener une mission d’évaluation à travers le pays afin de déterminer l’origine du gonflement de la masse salariale dans le secteur de l’éducation.

Selon les experts, les dysfonctionnements sont liés d’une part à un manque de rigueur dans le traitement des actes d’admission aux examens professionnels et d’autre part à une mauvaise gestion des bulletins individuels de paie qui entraîne des retards non prévus au budget.

30.000 fonctionnaires travaillent pour l’éducation nationale et la masse salariale des fonctionnaires dans leur totalité représente 35% du budget.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.