Nagou dénonce la pratique des cotisations parallèles

17/10/2008
Nagou dénonce la pratique des cotisations parallèles

Depuis le 6 octobre dernier, date de la rentrée scolaire, les frais d'inscription sont gratuits dans le préscolaire et dans le primaire. Toutefois, des parents d'élèves s'étonnent que certains établissements réclament encore des cotisations parallèles  pour permettre l'achat d'équipements et de matériels comme des livres, des cahiers ou des stylos. « Nous sommes confrontés à des difficultés car l'appui financier du gouvernement n'est pas encore arrivé. C'est la raison pour laquelle nous sollicitons les parents », explique le responsable d'une école primaire de Lomé.

Un pratique que dénonce le ministre des Enseignements primaire et secondaire et de l'alphabétisation, Yves Madow Nagou (photo). Il a demandé l'arrêt immédiat de ces cotisations assurant que le gouvernement faisait son possible pour fournir au plus vite aux écoles les moyens de fonctionner.« La gratuité de l'école a pour objectif de soulager la population. Cette mesure est effective et personne n'est en droit de demander de l'argent aux parents », souligne le ministre.

La gratuité de l'éducation au Togo était l'une des promesses de campagne du candidat Faure Gnassingbé en 2005.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.