Otages des grévistes

04/12/2013
Otages des grévistes

Le gouvernement ne tolèrera pas que les élèves soient instrumentalisés par les enseignants grévistes. Mise en garde très claire aux syndicats qui poussent les écoliers à manifester pour réclamer le retour de leurs professeurs. Des démonstrations qui n’ont rien de spontanées.

Les meneurs seront identifiés et feront l’objet de poursuite conformément aux lois de la République, a prévenu mercredi le ministère de l’Enseignement. Il n’est pas acceptable que des enseignants jettent les élèves dans la rue. Cela va à l’encontre de toute déontologie, explique-t-on dans l’entourage du ministre.

Les établissements où des troubles se sont déroulés ces derniers jours ont été fermés provisoirement mais les autorités ont pris toutes les dispositions pour que les cours se déroulement normalement.

Depuis le début de l’année scolaire, des grèves à répétition ont lieu à l’appel de plusieurs syndicats qui réclament le paiement de primes et l’augmentation des salaires de 40%.

L’Etat a déjà décaissé plus de 3 milliards de Fcfa pour satisfaire certaines des exigences. Pour le reste, les contraintes budgétaires du Togo ne permettent pas de répondre favorablement aux demandes.

Il est à noter que les grèves se succèdent alors que les négociations continuent avec le gouvernement. Une situation qui, d’un point de vue syndical, n’est pas tolérable. La grève étant l’arme ultime quand tous les canaux de discussion ont été épuisés. Ce qui n’est pas le cas.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.