PERI II : améliorer la qualité de l’éducation

23/01/2014
PERI II : améliorer la qualité de l’éducation

Le Togo bénéficie depuis 3 ans d’un financement de la Banque mondiale de 45 millions de dollars destiné à faciliter l’accès à l’école, améliorer la qualité des enseignements et renforcer les capacités institutionnelles du ministère des Enseignements primaire, secondaire et de l’Alphabétisation et du Secrétariat technique permanent en charge de l’ensemble du secteur de l’éducation au Togo.

Ce programme a pour acronyme PERI, Projet éducation et renforcement Institutionnel.

Exécuté sur un peu plus de trois ans (2010-octobre 2014), ce projet a permis de construire près de 1.000 nouvelles salles de classe, de moderniser des écoles avec points d’eau et latrines et de fournir 1,5 million de manuels scolaires accompagnés de 50 000 guides du maître. 

Selon Philippe Kudayah (photo), le coordonnateur du projet, PERI a été exécuté à 80% ; il le sera à 100% en octobre prochain.

En raison des bons résultats, le Togo devrait bénéficier de nouveaux financements pour le PERI II. Environ 22 millions de dollars.

Le PERI II va surtout concerner l’amélioration de la qualité de l’éducation par la formation des enseignants et la fourniture de manuels scolaires, a précisé M. Kudayah.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.