PERI II : améliorer la qualité de l’éducation

23/01/2014
PERI II : améliorer la qualité de l’éducation

Le Togo bénéficie depuis 3 ans d’un financement de la Banque mondiale de 45 millions de dollars destiné à faciliter l’accès à l’école, améliorer la qualité des enseignements et renforcer les capacités institutionnelles du ministère des Enseignements primaire, secondaire et de l’Alphabétisation et du Secrétariat technique permanent en charge de l’ensemble du secteur de l’éducation au Togo.

Ce programme a pour acronyme PERI, Projet éducation et renforcement Institutionnel.

Exécuté sur un peu plus de trois ans (2010-octobre 2014), ce projet a permis de construire près de 1.000 nouvelles salles de classe, de moderniser des écoles avec points d’eau et latrines et de fournir 1,5 million de manuels scolaires accompagnés de 50 000 guides du maître. 

Selon Philippe Kudayah (photo), le coordonnateur du projet, PERI a été exécuté à 80% ; il le sera à 100% en octobre prochain.

En raison des bons résultats, le Togo devrait bénéficier de nouveaux financements pour le PERI II. Environ 22 millions de dollars.

Le PERI II va surtout concerner l’amélioration de la qualité de l’éducation par la formation des enseignants et la fourniture de manuels scolaires, a précisé M. Kudayah.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.