Promotion de l’enseignement privé

23/12/2011
Promotion de l’enseignement privé

La 10e édition de la «Nuit de l’intégration» s’est déroulée jeudi soir à Lomé. Elle est organisée chaque année par le Groupe BK qui dirige des universités privées au Togo et en Afrique. Plusieurs personnalités assistaient au dîner de gala dont les ministres de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Bouraïma Diabacté, et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, François Galley. 

Créé il y a un quart de siècle, BK Universités est présent dans 8 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre (Burkina, Niger, Congo, RDC, Mauritanie, Togo, Bénin et Mali).

Le Groupe forme, des jeunes africains aux Brevet de technicien supérieur et diplôme de technicien supérieur, à la licence professionnelle (Bachelor in Business Administration), à la maîtrise professionnelle, au Master in Business Administration (MBA), et au Doctorat (Ph.D) en sciences économiques et de l’environnement.

"Je saisis l'occasion de cette soirée pour témoigner notre reconnaissance au chef de l'Etat, pour l'intérêt qu'il accorde à l'intégration africaine et à l'enseignement privé », a déclaré Bassabi Kagbara, le président du Groupe qui est également à la tête d’une formation politique, le PDP (Parti démocratique panafricain).

Signalons que vendredi, BK universités a signé un accord de collaboration avec l'Ecole de commerce et de gestion (ECG), un établissement public ivoirien de formation installé à Abidjan.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.