Qualité et gratuité

15/06/2014
Qualité et gratuité

A la veille de la Journée de l’enfant africain, Dédé Ahoéfa Ekoué, la ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la femme et de l’Alphabétisation, s’est engagée à renforcer l’éducation, l’un des piliers du développement.

Une détermination en phase avec le thème choisi pour cette 24e édition: ‘Une éducation de qualité, gratuite, obligatoire et adaptée pour tous les enfants en Afrique’. 

Le Togo n’est pas resté les bras croisés. Il a introduit la gratuité dans le pré-scolaire et le primaire, construit des écoles, des cantines, procédé au recrutement d’enseignants, favorisé l’accès aux enfants handicapés.

Mais le travail n’est pas terminé, loin s’en faut. La ministre entend parvenir à une meilleure représentativité entre filles et garçons, une meilleure répartition géographique dans le secondaire, réduire le taux de redoublement et scolariser les 7% d’enfants togolais qui ne vont toujours pas à l’école.

‘Cette Journée nous donne l’opportunité de prendre un nouvel élan en capitalisant sur les avancées réalisées pour conquérir des victoires futures dans notre marche  vers une éducation de qualité, gratuite, obligatoire et adaptée pour tous les enfants’, a souligné Mme Ekoué dans une déclaration diffusée dimanche.

Créée par l’Organisation de l’Unité Africaine (devenue UA) en 1991, la Journée internationale de l’enfant africain est un événement annuel qui commémore le massacre des enfants du township de Soweto en 1976 par le régime de l’apartheid en Afrique du Sud. Plusieurs milliers d’écoliers noirs avaient alors marché dans les rues pour réclamer leurs droits.

Informations complémentaires

MESSAGE DE MADAME EKOUE DEDE.pdf 102,56 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !